Biographie

H. McClellan.picture

D’origine suisse et tchèque, Hélène Čajka McClellan a étudié à Genève et aux Pays-Bas.

C’est durant ses études de violon puis de violon baroque qu’elle s’est progressivement dirigée vers la musique vocale, tout d’abord en tant que chef de chœur. Elle s’est par la suite consacrée pleinement au chant grâce à un séjour de trois ans aux Pays-Bas en tant que lauréate de la Fondation André-François Marescotti. De retour en Suisse, elle a travaillé auprès de Marie-José d’Alboni avec qui elle a terminé ses études. Elle est titulaire d’un Diplôme de Direction chorale du Conservatoire de Musique de Genève (classe de Michel Corboz) ainsi que d’un Diplôme de Maître de Musique.  Elle est par ailleurs diplômée de chant et de pédagogie de la SAMP (Schweizer Akademie für Musik und Musikpädagogik).

Sa carrière l’amène à se produire en Suisse, en France et au Danemark où elle est régulièrement invitée en tant que soliste ou au sein de l’ensemble “Copenhagen Soloists”.

Dans le répertoire d’oratorio, son timbre se prête à merveille à des oeuvres telles que  la Messe en si ou les Passions de Bach, la Petite Messe Solennelle de Rossini, le Messie de Händel, les Messes de Schubert ou Beethoven. Elle collabore avec de nombreux chefs en Suisse ou à l’étranger, tels que Luc Baghdassarian, Bernard Héritier, Pascal Crittin, Jonathan Griffith, Jonathan Ofir pour n’en nommer que quelques-uns.

Elle interprète fréquemment des oeuvres de concert parmi lesquelles entre autres la Symphonie no 7 pour contralto et orchestre d’Alexander Lokshin, les oeuvres de Karl Jenkins (The Bards of Wales, Stabat Mater), la Rhapsodie pour Contralto de Johannes Brahms.

A l’opéra elle a participé à plusieurs créations, dont “Les Faiseuses d’Anges” (musique de Julien Monti et livret de Valérie Letellier) donné en juillet 2018 à Neuchâtel.

On a pu l’entendre en Suisse à la Cathédrale de Genève, Lausanne, Sion, au Victoria Hall de Genève, dans le cadre du Festival du Jura, à la Schubertiade de la Radio Suisse Romande et avec des ensembles tels que l’Orchestre de Chambre de Genève, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre Symphonique de Bienne, le Sinfonietta de Lausanne, l’Ensemble Baroque du Léman ou la Camerata de Lausanne dirigée par Pierre Amoyal.

Elle se produit régulièrement en récital avec le pianiste et chef d’orchestre Luc Baghdassarian, notamment et à plusieurs reprises durant la Schubertiade la radio suisse romande Espace 2.